Partagez | .
 

 Gokudera - Don't underestimate the Vongola !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hayato Gokudera
avatar
MessageSujet: Gokudera - Don't underestimate the Vongola !   Sam 9 Aoû - 18:01


Hayato Gokudera
" Le bras droit du Juudaime, c'est moi ! "

⊰Qui es-tu ?

NOM : Gokudera.
PRÉNOM : Hayato.
SURNOM : Smokin'bomb Hayato. Et vous feriez mieux de ne pas chercher à vérifier !
ÂGE : 15 ans. Le premier qui s'avise à me traiter de gamin, j'lui pète la tronche !
FAMIGLIA/GROUPE : Le Vongola, évidemment !
STATUT CONJUGUAL : Vous plaisantez ? Je suis le bras droit de Vongola dixième du nom, je n'ai pas de temps à perdre avec ça !
INTÉRÊT SEXUEL : Peuh. Je préfère les filles, si vous tenez tant que ça à le savoir. Mais ça n'vous regarde pas !
ANECDOTES : Je suis le bras du Juudaime, ça ne vous suffit pas ça comme anecdote ? Pff, qu'est-ce que je peux vous dire de plus. Je suis à moitié italien. Je fais une indigestion rien qu'en voyant le visage de ma soeur Bianchi. Je déteste les gosses, mais j'ai du mal à résister à un adorable petit chat une boule de poils. Et je n'en ai pas l'air comme ça, mais je suis très bon élève. Un petit génie des maths, même. Ca vous en bouche un coin, hein ?!  
RANG : Gardien de la Tempête.
FLAMME PRIMAIRE: Flamme de la tempête.
FLAMME SECONDAIRE: /
FLAMME TERTIAIRE: /

♕ Hey comment t'es fringué(e) ?

Rappel : 10 lignes minimum

Quoi ? Mais c'est quoi ces blagues ? Tu veux que j'me décrive ? Mais t'as pas les yeux en face des trous ou quoi ? Tss, ouais j'vois, t'es vraiment un cas quoi, même cette bigleuse d'I-Pin y voit sûrement mieux que toi. J'suis plutôt grand, pour mes quinze ans, et surtout pour les japonais - j'suis à moitié européen, ça aide à gagner des centimètres, même si ce crétin de Yamamoto est un peu plus grand que moi. J'ai une corpulence d'adolescent, c'est vrai, j'suis pas bien baraqué mais j'pense être plus musclé que la plupart des gars de mon âge. Passer des années à me battre dans la rue avec ces p'tites frappes des autres familles d'Italie, ça fait faire de l'exercice. J'ai un corps plutôt sec, anguleux, les muscles nerveux. Une petite frappe quoi. Je me tiens souvent voûté aussi, les épaules arrondies, "comme un chat sauvage qui crache sur les gens qui l'appronchent trop", m'a dit un jour Bianchi. Bêtises, évidemment. J'ai les cheveux mi-longs clairs, et les yeux gris qui vont avec. Je détonne un peu dans le paysage japonais. Il paraît que j'ai toujours l'air grognon aussi, voire en colère. J'y peux rien, j'suis comme ça. Brut de décoffrage, impatient, et ça se voit dans mon attitude. J'ai la dégaine du mauvais garçon, et j'l'assume complètement. Question fringues, j'aime ce qui est pratique, jeans et t-shirts sont ma garde-robe habituelle. Les costumes, c'est pas trop mon truc. Puis comme j'ai le style qui correspond à mon sale caractère, je tape dans les t-shirts à motifs hard-rock, les couleurs sombres, et les accessoires qui vont avec, bagues, bracelets de force, chaînes... Clairement, je passe pour une espèce de punk raté aux yeux des autres, mais honnêtement j'en ai rien à battre. Je mets ce qui me plaît, quand je veux, et si ça plaît pas au lycée ou aux autres, je m'en tape. Mon apparence, c'est ce qui me permet d'annoncer la couleur, de prévenir 'attention, je mords'. Si les gens arrivent à passer outre, tant mieux. Sinon, tant pis.

♕ Et comment tu penses ?

Rappel : 10 lignes minimum

J'te l'ai déjà dit, j'ai un sale caractère. C'est souvent la première chose que les gens remarquent, chez moi. Un foutu tempérament comme on dit, l'Italie dans tout ce qu'elle a de pire ! Déjà, je suis très, très, très susceptible, on me le dit tout le temps. A la moindre provocation, à la moindre remarque, au moindre regard de travers, je démarre au quart de tour et j'entre dans une colère noire. Et dans ces moments-là, mieux vaut ne pas être sur mon chemin ! Je m'emporte, j'aboie, je hurle, j'insulte, un vrai roquet ! C'est plus rare que je frappe, mais ça m'arrive quand même, surtout quand je me fais alpaguer par des petites frappes de seconde zones. J'ai un tempérament explosif, c'est un secret pour personne. Je suis un volcan qui s'endort jamais. C'est pas faute, j'suis comme ça. Un nerveux, un type qui est perpétuellement sur ses gardes. C'est comme ça aussi quand on grandit dans la Mafia. J'ai été élevé comme ça, et la solitude n'a pas aidé à faire de moi quelqu'un de franchement fréquentable. Je me prends trop au sérieux. J'ai pas le sens de l'humour. Pas du tout même. Franchement, je suis pas vraiment taillé pour avoir des amis proches, comme tu le vois.

Je suis colérique aussi ; tout le temps, je suis en colère contre quelque chose, contre Yamamoto, Lambo, ce crétin de boxeur, Bianchi, contre moi-même... Faut toujours que je suis fâché contre quelqu'un ou quelque chose. La colère est mon moteur. C'est comme ça que j'ai grandi, j'y peux rien. A coups de frustration, de déception. La colère et la violence, physique ou verbale, sont devenues mes défenses. Il n'y a que la Famille qui a réussi à passer outre... J'pense que cette sacrée boule de poils d'Uri tient ça de moi, aussi. Faut dire que j'ai pas eu trop le choix. J'ai toujours été seul. D'aussi loin que je me souvienne. Isolé, laissé pour compte, même au sein de ma propre famille. Mon père, ma soeur... J'ai jamais eu d'amis avant le Juudaime. Alors j'me suis débrouillé comme j'ai pu. Je suis un loup solitaire, et même si j'ai maintenant la Famiglia, j'ai quand même besoin d'avoir mon espace à moi et des moments pour réfléchir seul. Je me sens mal à l'aise au milieu de trop de personnes, trop longtemps, surtout s'ils ne sont pas là pour me casser la gueule. Paradoxal hein ? C'est comme ça, j'ai pas été habitué à l'affection, alors quand on m'en témoigne, je suis mal à l'aise et je me renfrogne. Pas que j'y sois pas sensible hein. C'est même plutôt que le contraire. C'est pour ça que je me cache et que je suis pas du genre à montrer mes émotions. Je me sens faible, sinon.

Qu'est-ce que tu veux que je te dise. J'veux pas me faire plaindre, au fond c'est pas tes oignons. J'préfère qu'on me foute la paix. Traite-moi de sauvage si tu veux. Enfin, touours est-il que c'est vrai que j'ai pas mal changé depuis ma rencontre avec le Juudaime. Comme on e l'a dit une fois, Sawada est la première et seule personne à laquelle je me sois vraiment ouvert. Depuis, je lui suis d'une loyauté sans faille. Je me ferais planter dix fois pour lui s'il le fallait. Il m'a battu, mais surtout il m'a accepté tel que j'étais, et je me dois d'être à la hauteur comme bras-droit et de lui dédier ma vie. Evidemment, ça implique aussi protéger la Famiglia. Au début j'ai eu beaucoup de mal avec les autres. Ils m'énervaient, ils me faisaient perdre patience à tout bout de champ, surtout Yamamoto, Ryôhei, Lambo et Haru. Mais au fil du temps, ils ont fini par... faire partie du paysage. J'me suis attaché à eux tous, j'crois. Je ne le dirai jamais à voix haute évidemment, mais je donnerais ma vie pour les protéger, eux aussi. Tss, mais qu'est-ce que je raconte moi ? Décidément, j'me suis ramolli depuis que je les connais... C'est pas mon genre de parler de ce genre de chose d'habitude. C'est pas mon genre de parler de ce qui me trotte dans la tête tout court, de toute façon. Je parais expressif comme ça, avec toutes ces colères que je pique, mais il y a beaucoup de choses dont je ne parle pas avec eux. Tout ce qui me touche, en partuclier. Je veux dire, tout ce qui m'est douloureux. Ca, je garde pour moi. Par pudeur, par fierté, aussi. C'est comme ça. Je peux gérer mes propres soucis tout seul.

♕ Et si tu nous racontais ton histoire ?

Rappel : 20/25 lignes minimum

• Pour les personnages inventés : histoire de votre personnage obligatoire.

L'histoire étant un atout clef afin de pouvoir cerner votre personnage, c'est ici-même que vous nous en ferez le récit. Nous demandons ici de rédiger votre histoire, qui nous servira de base afin d'être en mesure de pouvoir juger votre niveau de rp. Tentez de détailler au maximum votre personnage afin de nous expliquer comment il a évolué, de nous permettre d'en apprendre plus sur les personnes marquantes de son vécu, ses origines ou même dans quel genre de milieu il eut la chance/malchance de s'épanouir. Malheureusement comme nous l'avons dit plus haut, pour les personnages inventés l'histoire est obligatoire. Nous voulons en savoir plus sur votre personnage. Développez au maximum sa vie ainsi que son implication/opinion sur la guerre qui semble inévitable pour l'obtention du Pouvoir Mafieux.

Bon courage, Invité de la part du Staff de Kateikyoshi Hitman Reborn RPG.
« En espérant bientôt pouvoir te compter parmi nous, mauvaise troupe. »

PRENOM OU SURNOM : Cha'  ÂGE : 20 ans FRÉQUENCE DE VISITE : Régulière COMMENT ES-TU ARRIVE ICI : En cherchant désespérément un forum Reborn! sur Google !  Very Happy   COMMENT TROUVES-TU LE FORUM ? : Très beau, très complet  I love you  ma seule "inquiétude" étant de voir la partie rp et la partie flood complètement désertes/vides, est-ce parce que le forum a ouvert il y a peu ?  UNE DERNIÈRE CONNERIE : HAAAI JUUDAIME !! CODE DU RÈGLEMENT : Le Tajin coquillage de Sangoku ? Possible que je l'ai mal compris, j'ai lu et relu sans comprendre quelles parties du règlement et des annexes je devais prendre en compte xD VOTRE NIVEAU DE RP : Ca fait longtemps que je n'ai pas rp sur un forum manga, mais je suis une vieille habituée des forums fatastiques/historiques/autres (depuis six ans) !



©️ Kateikyoshi Hitman Reborn RPG ▬ LAST HOPE


Dernière édition par Hayato Gokudera le Dim 10 Aoû - 17:26, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Helena Morenos
avatar
MessageSujet: Re: Gokudera - Don't underestimate the Vongola !   Sam 9 Aoû - 21:18
Oiii!~ & Welcome~ Smokin'bomb! o/

Ne t'inquiète pas le forum n'est pas mort, il a officiellement le 28 juillet~ et nous sommes donc tous occupés sur nos petites fiche -comme tu peux le voir- .w.

Sur ce je te souhaite bonne chance et au plaisir d'rp avec toi~ Tête de poulpe~ ^.^
Revenir en haut Aller en bas
Hayato Gokudera
avatar
MessageSujet: Re: Gokudera - Don't underestimate the Vongola !   Dim 10 Aoû - 14:03
Oiiii Ichigo ! Merci bien pour ton accueil, et pour l'information, 'ffectivement j'avais pas capté que le fofo avait ouvert il y a peu, me voilà rassurée et toute prête à poursuivre ma fiche pour vous offrir le meilleur Goku' possible \o/ Au plaisir de rp avec toi aussi, miss Cavallone !  I love you 

ET JE NE SUIS PAS UNE TÊTE DE POULPE, TEMEEEEE !  Evil or Very Mad Arrow 
Revenir en haut Aller en bas
Martyr Runefield
avatar
MessageSujet: Re: Gokudera - Don't underestimate the Vongola !   Dim 10 Aoû - 14:23
Ceci est un post inutile pour te souhaiter la bienvenue et te traiter de tête de poulpe <3
Revenir en haut Aller en bas
Hayato Gokudera
avatar
MessageSujet: Re: Gokudera - Don't underestimate the Vongola !   Dim 10 Aoû - 14:29
Nan mais c'est quoi c'manque de respect là ?  affraid Tss j'te jure, les mômes aujourd'hui, c'est plus ce que c'était. Merci pour ton accueil, Martyr !  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Hayato Gokudera
avatar
MessageSujet: Re: Gokudera - Don't underestimate the Vongola !   Dim 10 Aoû - 16:30
Voilà, physique et caractère terminés ! Je suis prête pour le test rp, si tel est votre bon plaisir ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Yuko Takeda
avatar
MessageSujet: Re: Gokudera - Don't underestimate the Vongola !   Dim 10 Aoû - 19:32
Gokudera-shi !! /o/
J'me suis toujours demandé comment tu te coiffais le matin *O*

BIENVENUE PARMI NOUS AUTRES MORTELS /o/o\o\
Revenir en haut Aller en bas
Hayato Gokudera
avatar
MessageSujet: Re: Gokudera - Don't underestimate the Vongola !   Dim 10 Aoû - 19:47
En voyant ton avatar, je me pose la même question à propos de ton personnage !  affraid 

Merci pour ton accueil en tout cas, Yuko-saaaan ! )o)
Revenir en haut Aller en bas
Ryu Serizawa Tamao
avatar
MessageSujet: Re: Gokudera - Don't underestimate the Vongola !   Dim 10 Aoû - 20:40

TEST RP



Kyokugen ! Bienvenue sur Dernière Volonté RPG ▬ Last Hope, Tête de poulpe. J'espère réellement que tu t'amuseras sur ce forum et que tu nous montreras un des meilleurs Smoking'Bomb.. Oups Smokin* Il semblerait que tu ais terminé les descriptions de ta fiche, de ce fait passons à la phase de Test afin que tu puisses Rp

• Test I : Décris ta réaction lors d'un des raids de la famille millefiore (Sous-entendu ta dévotion envers le Juudaime)
•Test II : Fais nous part d'une de tes journées avec Yamamoto & Sawada.

Bonne continuation à toi, KYOKUGEN FIGHTING !
Ryu Serizawa Tamao.
N'hésites pas à quemander des explications supplémentaires compte tenu du sujet que tu vas choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Hayato Gokudera
avatar
MessageSujet: Re: Gokudera - Don't underestimate the Vongola !   Mer 13 Aoû - 15:47
Et voilà mon test rp, j'ai choisi le sujet n°2 ! Je me suis un peu éternisée dessus, donc j'ai un peu bouclé la fin comme j'ai pu, n'hésitez pas si vous voulez que je modifie, ou que je fasse aussi le premier sujet !

~~~~

« Hoy ! Gokudera ! Salut ! »
« Tss, encore toi, baseball freak ? Tu peux vraiment pas me lâcher les baskets, hein ? »
« Hahaha ! Je pensais que ce serait sympa de récupérer Tsuna et d’aller tous ensemble en cours aujourd’hui ! Tu n’es pas d’accord ? »

Non, Gokudera n’était pas d’accord. Fut un temps d’ailleurs où il l’aurait volontiers explicité auprès de cet imbécile de Yamamoto, mais depuis leurs aventures dans le futur, le comportement d’Hayato vis-à-vis de son rival avait sensiblement changé. Non pas qu’il s’était soudainement mis à se montrer agréable ou même amical, mais disons qu’il le supportait un peu mieux dans son entourage. Et le tolérait dans son périmètre de vision sans avoir envie de lui faire exploser la tête à coups de dynamite. Ce qui, pour un impatient agressif comme Hayato Gokudera, relevait du miracle. Il fallait croire que les épreuves qu’ils avaient été contraints de traverser ensemble avait quelque peu forcé le gardien de la Tempête à revoir son jugement sur celui qui, jusqu’alors, n’avait représenté à ses yeux qu’un rival insouciant et imprudent, et par-dessus tout, indigne de la famille Vongola. A vrai dire, le gardien de la Tempête avait été amené à réfléchir sur beaucoup de choses depuis leur retour du futur, même s’il n’était pas toujours facile de l’admettre.

« Oh, ohayô Gokudera-kun, Yamamoto ! »
« Bonjour Juudaime ! Comment vas-tu ce matin ? » s’exclama aussitôt Gokudera, retrouvant cet enthousiasme caractéristique de ses échanges avec le dixième parrain des Vongola. Il contrastait tellement avec son air renfrogné et grognon habituel, que beaucoup pensaient presque qu’il s’agissait d’une autre personne. Quant à ceux qui s’y étaient habitués, ils ne s’en souciaient même plus, comme le prouvait le rire de Yamamoto – alors que Gokudera ne lui prêtait même plus attention. Bref, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, à Namimori. Enfin, presque.

Quelques dizaines de minutes plus tard, Hayato et ses deux amis étaient en cours, faisant semblant de suivre les explications du prof de mathématiques – il s’en fichait, il connaissait déjà ce théorème par cœur et avait d’autres considérations à l’esprit. Des considérations répondant au nom de Cavallone et Millefiore. Après la bataille contre le parrain de ces derniers, cet enfoiré de Byakuran, tout aurait dû revenir à la normal. C’était ce que Irie Shôichi et son pote technicien leur avaient promis, et c’était aussi ce qu’ils avaient cru lorsqu’ils avaient de nouveau voyagé dans le passé… Mais tout ne s’était pas passé comme prévu. Dès qu’ils étaient revenus chez eux, les gardiens Vongola avaient senti, aucun d’eux ne savait trop comment, que quelque chose était différent. Quelque chose ne collait pas. Et Reborn-san avait rapidement été de cet avis, lui aussi. Ce n’était que quelques temps après, quand ils avaient retrouvé Bianchi et Fûta qu’ils avaient pris pleinement mesure de la situation dans laquelle ils s’étaient fourrés…

Le poing de Hayato se crispa, froissant le devoir de maths sur lequel il faisait semblant de plancher. Il n’en revenait toujours pas. Après tout ce qu’ils avaient traversé, tous les sacrifices auxquels ils avaient consenti, après toutes les batailles, après être passé près de la défaite de si nombreuses fois… Les Vongola avaient perdu. Il semblait qu’ils étaient arrivés dans une dimension alternative, encore que ce qu’il leur était arrivé exactement restait à confirmer, mais le point dramatique était que les Vongola avaient perdu leur statut de Famille et se battaient maintenant contre d’innombrables rivaux pour regagner leur titre. Dont les Cavallone. La nouvelle avait été rude. Et Hayato était toujours aussi furieux contre Dino Cavallone ; lui qui se proclamait le frère d’armes du Juudaime, maintenant son plus grand ennemi ? Comment osait-il s’afficher après une trahison pareille ! Rien qu’en pensant à lui, le plus volcanique des gardiens avait une furieuse envie de le réduire à l’état de chair à pâté bonne à servir de petit déjeuner à Uri !

« Go… Gokudera-kun ? » fit soudain la voix de son boss bien-aimé à ses côtés.
« Ha-hai, Juudaime ? » répondit aussitôt l’expert en explosif, jamais aussi réactif que quand Tsunayoshi Sawada lui adressait la parole.
« C’est que le cours est fini, et tu as réduit ton contrôle en miettes… Tu es sûr que tout va bien ? »

Incrédule, Gokudera jeta un œil sur sa table… Et constata qu’effectivement sa copie s’était plus qu’un tas que confettis dans ses mains. Arg. Voilà qui constituerait sûrement son premier zéro dans toute sa scolarité. Bah, ce n’est pas comme s’il s’en souciait vraiment. Sérieusement, devoir se concentrer sur des futilités pareilles quand les Vongola étaient dans une situation aussi difficile…

« Bah, t’inquiète pas Tsuna, tu le connais, il aura un 100/100 la prochaine fois ! On va déjeuner ? » s’exclama joyeusement Yamamoto en passant son bras autour de l’épaule de Tsuna – une familiarité qu’il se permettait depuis le début mais avec laquelle Hayato avait toujours autant de mal. Et le Juudaime qui ne disait rien ! Il était bien trop permissif avec cet idiot de joueur de baseball ! Enfin, après tout, le Juudaime avait montré à plusieurs reprises qu’il voyait ses lieutenants comme des amis, et non comme des hommes de main… C’était donc normal. Mais tout de même. Stupide baseball freak. Heureusement qu’il avait fait ses preuves contre les Millefiore, celui-là.
« Gokudera, tu boudes ou tu viens avec nous ? »
« Je ne boude pas, abruti ! Je réfléchissais ! » rétorqua-t-il avant de s’élancer à leur suite, bien déterminé à ne pas laisser Yamamoto monopoliser le devant de la scène.

Une fois la journée de cours terminée, Gokudera raccompagnait comme toujours le Juudaime jusque chez lui. Yamamoto leur avait faussé compagnie, ayant un entraînement en vue d’un match important auquel il avait réussi à convaincre Gokudera de venir avec le reste de la bande – lequel Gokudera se demandait d’ailleurs encore pourquoi il avait fini par accepter, ce fichu Yamamoto avait décidément un pouvoir de persuasion non-négligeable. En arrivant devant la maison des Sawada, Hayato s’apprêtait à reprendre sa route lorsque Mme Sawada en personne sortit de la demeure familiale et aperçut le gardien de la Tempête.

« Oh, mais c’est Gokudera-kun, bonjour ! Ca fait longtemps que tu ne nous as pas rendu visite, pourquoi n’entres-tu pas boire un thé ? »

Refuser une invitation de la propre mère du parrain des Vongola ? Impensable, surtout pour le bras-droit du boss ! C’est donc avec gratitude que le jeune homme suivit Tsuna à l’intérieur et lui emboîta le pas à la cuisine, réfléchissant déjà au plan pour battre les Cavallone qu’il allait lui proposer, quand tout à coup…

« OOOH STUPIDERA ET BAKA-TSUNA ! »
« Stupide vache ! Qu’est-ce que tu fous encore là, espèce de squatteur ?! »
« Ohayô, Hayato. Ca fait longtemps. »
« BI… BIANCHI !! » s’étrangla l’infortuné petit frère en croisant le regard de son empoisonneuse de sœur aînée. Aussitôt il sentit son estomac faire des loopings dans son ventre, une douleur foudroyante… Et puis plus rien. Comme d’habitude, il avait perdu connaissance.

Lorsqu’il rouvrit les yeux, il était allongé sur le lit dans la chambre de Tsuna, et des voix indistinctes lui parvenaient non loin. Se redressant en grimaçant, il s’apprêtait à rassurer le Juudaime qui avait sûrement dû s’inquiéter pour lui, lorsqu’il constata qu’ils étaient loin d’être seuls. Très loin, même.

« AHA ! GOKUDERA SE REVEILLE A L’EXTRÊME ! »
« Tête de gazon !! Mais qu’est-ce que… »
« Hahaha, c’est vraiment pas de chance Gokudera, tomber malade comme ça… »
« Yamamoto aussi ?! Mais combien de temps je suis resté… »
« Pft. Pathétique. Et je n’aime pas les groupes. Je suis là juste pour le gosse. »
« Hibari ?! Mais que… »
« C’est moi qui les ai fait venir. Ciaossu ! »
« Reborn-san ! »

Le minuscule tueur à gages surgit d’une commode de Tsuna, déguisé en… mousquetaire ? Bah, il devait bien avoir ses raisons. Mais pourquoi réunir presque tous les gardiens de la sorte ? Seule Chrome manquait à l’appel, mais probablement s’était-elle encore volatilisée dans la nature… Balayant la pièce des yeux, Hayato faillit avoir une nouvelle attaque en voyant Bianchi assise au bout du lit, mais Dieu merci, celle-ci avait eu la présence d’esprit de mettre ses lunettes pour cacher une partie de son visage.

« Ca va mieux, Hayato ? »
« Tsh. Ca te regarde pas. Mets tes lunettes directement, la prochaine fois ! »

Hayato savait qu’il était dur avec sa sœur, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Depuis que la Bianchi du futur lui avait raconté la vérité à propos de ses parents, et remis ces lettres que son père avait envoyé à sa mère, il avait beaucoup de mal à la regarder en face. Ces révélations l’avaient beaucoup plus retourné qu’il ne voulait l’admettre, et d’ailleurs, il n’avait même pas encore ouvert les lettres qu’elle lui avait remises. Il n’en avait pas non plus parlé à qui que ce soit dans la bande. Il refusait de l’admettre, mais le gardien de la Tempête redoutait le contenu de ces lettres. Et il en voulait terriblement à Bianchi de l’avoir mis ainsi face à ses vieux démons, de tenter de faire tomber toutes les convictions, certes toxiques, mais nécessaires, sur lesquelles il s’était construit depuis tant d’années. Et il s’en voulait, à lui-même, de blâmer Bianchi pour sa propre faiblesse face à ses vieilles douleurs. Sa seule réaction fut donc de détourner la tête et de sauter du lit pour s’accroupir auprès de Tsuna et prendre part au débat. C’est vrai, il y avait plus important à penser pour le moment ! Les Vongola étaient en danger !

« Neee, Stupidera, va me chercher à manger à la cuisine ! »
« Quoi ? Lâche-moi la grappe stupide vache, je ne suis pas ton chien ! »
« Stu-pi-de-raaaa ~ »
« Je vais te faire exploser la tronche vite fait ! »
« Nooon Gokudera-kun, att… ! »

Mais une fois de plus, Tsuna intervint trop tard. Et lorsque le groupe quitta la réunion deux heures plus tard, il y avait curieusement un gros trou dans le mur de la chambre du Juudaime… et le voisinage se dit une nouvelle que décidément, ces Sawada avaient de drôles de fréquentations.
Revenir en haut Aller en bas
Ryu Serizawa Tamao
avatar
MessageSujet: Re: Gokudera - Don't underestimate the Vongola !   Mer 13 Aoû - 17:39

Validation !



Kyokugen, Tête de poulpe ! Moi ainsi l'ensemble du staff te félicitons pour avoir été l'un des premiers a venir à bout de sa fiche de Présentation. Comme je te l'ai dit plutôt, j'espère réellement que tu t'amuseras sur ce forum et que tu nous montreras un des meilleurs Smoking'Bomb.. Mais bon après un tel test Rp, je n'en pas le moins du monde.

Donc après toute ses remarques, tu obtiens le Niveau 37 ! Te voilà donc Niveau 37 avec 12 points de compténce à répartir !

Bonne continuation à toi, KYOKUGEN FIGHTING !
Ryu Serizawa Tamao.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Gokudera - Don't underestimate the Vongola !   
Revenir en haut Aller en bas
 

Gokudera - Don't underestimate the Vongola !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pré-RPG :: Cible #5 : Uccisori in contratto :: Contrats Archivés-