Partagez | .
 

 A cafe. What else ? A Mafiosi [PV Akane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aki Katsuo
avatar
MessageSujet: A cafe. What else ? A Mafiosi [PV Akane]   Dim 1 Mar - 22:56

Il pleuvait des cordes dehors, derrière la grande vitre de la pizzeria les gouttes explosaient sur le sol  en un fracas monumental aquatique s’accumulant sur le bitume qui une fois mouillé reflétait les lumières dorées venant de l’intérieure du bâtiment. Le genre de temps qui laisse une blasitude sans nom s’installé en vous comme un voile qui recouvrirai toute les pensées claires et précises que nous avons quand le temps est au beau fixe. Il faisait sombre, il n’était que 19h, mais il semblait que la nuit avait déjà englobé l’espace. Je n’aimais pas cette luminosité beaucoup trop propice à la mélancolie qu’exaltait le reflet de mes yeux dans l’ébène du comptoir parfaitement ciré. J’étais habillé pour l’occasion c’est-à-dire travaillé à la pizzeria, une chemise cramoisie avec une veste noire. Au bout de mes lèvres ce consumait doucement une cigarette et mes yeux dorées semblait perdu dans le vague et pour cause, j’étais entrain de revivre certain de mes souvenirs.

Je revoyais le manoir de ma famille quand j’étais jeune. Les long repas avec mes parents alors que le temps était lui aussi pluvieux. La chaleur que dégageait la grande cheminer du salon ou brillait dans le cloitre un feu presque aussi intense qu’une flamme de la dernière volonté.
Je revoyais également les combats sous la pluie que j’avais mené avec mon cousin et meilleur ami Ayame, la personne qui me connaissais le mieux et que je pensais connaitre le mieux. Nos gestes parfaitement  synchronisés, comme si nos deux esprits ne formaient en fait qu’un seul partagé dans deux corps diamétralement différent.
Je revu encore une fois Ayame, lors de ce jours de pluie ou il m’avait trahit, me tirant dans le dos où il laisserai une marque qui ne disparaitra jamais, cette impact de balle avait laisser une cicatrice sur mon corps et dans mon cœur que jamais je ne pourrai effacer, certes elle avait guéri, mais elle restera présente à jamais au fond de moi.  

La cendre tomba sur le bois et me sorti  de mes pensées. Il fallait vraiment que je prenne l’air et de toute façon il n’y avait personne à la pizzeria pour l’instant, je me levais éteignant ma cigarette dans le cendrier, pris mon manteau et passa la porte changeant au passage le panneau « open » en « close » en le retournant. J’avais besoin d’un café pour me réchauffé et me remonté le moral. Justement il y a peu notre petite ville japonaise de Namimori avait accueilli une structure parfaitement british appeler Starbuck, c’était l’occasion d’aller gouter les café que proposait cette invention parfaitement britannique.

Après une petite demi-heure de marche, un tantinet trempé me voilà devant l’établissement en question et déjà la douce odeur du café venait titiller mes narines. J’ai toujours adoré le café. Attention hein, je ne vous parle pas du jus de chaussette que l’on peut trouver habituellement, mais d’un véritable café fort en gout et qui inonde tout votre corps d’une douce vague de chaleur. Ce ne fut d’ailleurs pas chose facile que d’avoir un de leur café au caramel sur lequel j’avais décidé de jeter mon dévolue, vu que l’ouverture était ressente il y avait un monde fou et je slalomait entre les gens dans l’espoir de trouver une place libre quand j’aperçut sur une table ronde une jeune fille ressemblant à une collégienne ou peut-être à une lycéenne, dans tous les cas elle avait l’air très jeune, mais la seule place libre était à côté d’elle.

-Je peux m’asseoir ?

C’était ça ou aller boire mon café dehors sous la pluie, le choix était vite fait, j’avais pris mon sourire le plus gentil, celui que j’utilise pour parler aux clients de la pizzeria ou alors à de simple civil qui ne connaisse rien de la mafia.
Revenir en haut Aller en bas
Akane Stukami
avatar
MessageSujet: Re: A cafe. What else ? A Mafiosi [PV Akane]   Mar 3 Mar - 0:41


∞ Une rencontre liée par le destin ?
Aki



Aujourd'hui il n'y avait pas cours et on peut dire que ce genre de journée était vraiment bien, ben oui vous ne devinez pas comme au collège en dernière année comme les professeurs sont à fond sur vous, bien que j'ai toujours de bonne note, mais je plains un peu les autres étudiants.

Mais pour l'instant j'étais profondément endormi et lorsqu'il fut dix heures, ma mère adoptive décida de me lever, normalement c'était les rayions de soleil qui me réveillait chaque matin, mais aujourd'hui le ciel était vraiment moche. Il fessait humide et il avait de gros nuages noirs dans le ciel.


❝ -  J'aime vraiment pas ce genre de journée ... nya


Je m'étirais de tous les côtés en sautant de mon lit pour aller prendre mon petit-déjeune, la télé était allumée, maman s'était mise à cuisiner mes oeufs tandis que mon père me parlait tout en feuilletant le journal.
Brioche de pain dans la bouche, je parlais avec mon père et ma mère quand soudainement ils firent passé à la télé la pub d'un grand magasin de café. J'entendis ma mère qui semblait toute excitée à l'idée du café, oui comment dire ça ... Maman est une grande fane de café, mais je ne parle pas du café comme les Français boivent, non du bon café noir ... Beurk, moi je ne pourrais jamais boire ça de toute ma vie, en entendant la réaction de maman, papa se mit à rire en lui disant qu'un jour ils iraient tous les deux boire un délicieux café ensemble ... Ils ne peuvent pas vraiment, car ils sont assez occupés ces derniers temps.


❝  - Si vous voulez, je veux bien y aller en plus ce n'est pas loin, c'est juste au centre-ville nya


Oui, j'habite à Nanimori, un endroit très charmant qui me plaît beaucoup, mais pourtant c'est un endroit assez risqué pour moi, étant donné qu'il y a beaucoup de trucs  mafia dans les environs, mais passons on n'est pas là pour parler de ça.

Je mangeais mes œufs toutes contente en entendant ma mère et mon père me remerciaient, puis elle me donna une lettre, avec toutes les courses à faire en plus. Je me contentais de sourire en lui répondant que ça ne me dérangée pas ... Après tout c'était vrai, ça ne me gêne pas vraiment de faire ça, ils m'ont adoptée, m'ont donnés un foyer et une famille.
Lorsque j'avais enfin fini, je montais dans ma chambre en m'habillant d'un haut blanc, avec par-dessus une veste de couleur orange et en bas une mini jupe bleue foncée, avec des chaussettes longues noires et des baskets oranges. Je partais ensuite dans la salle de bain pour me brosser les dents et me coiffé, puis je repartais une nouvelle fois dans ma chambre pour mettre mes deux bagues du ciel sur un doigt de chaque mains en vérifiant si elles étaient bien enchaînées et enfin pour finir je prenais un petit sac marron en mettant mes deux boîtes dedans, car je ne pouvais pas vraiment savoir quand et où on allait essayer de m'attaquer, alors autant être sur ses gardes comme on le dit.
Cela fait je descendais les escaliers, m'assaillant devant l'entrée pour mettre mes chaussures en prenant mon parapluie pour ne pas me retrouver sous la pluie.
Sortant de la maison, je me dirigeais donc, dans le centre-ville pour faire ces fameuses courses, je sortais la liste des courses tout en continuant à marcher tout en faisant attention à tout ce qui se trouvait autour de moi.

❝ - Alors, il faut ...
Des oeufs, du sucre, du chocolat, des nouilles, des ramens,
des hamburgers, de la pizza, de la salade, des légumes ... Quand elle dit ça, maman doit penser aux légumes qu'on mange habituellement je suppose nya ...
Et enfin le café, ça va ce n'est pas grand-chose Nya !


Je regardais le ciel, en soupirant un peu puis je me remise à sourire en me disant que je devais faire de mon mieux.
Je continuais à marcher et lorsque je fus enfin arriver à destination, j'entrais et sortais d'un peu partout pour acheter ce don j'avais besoin.
Pour tout trouver ça me prit plusieurs heures, car je rencontre assez facilement des gens du collège et je connais un peu tout le monde ici, alors forcément je me mets à parler à tout le monde.
Je suis arrivée ici il y a un an et pourtant c'est comme si j'avais toujours vécu ici, je continuais à marcher jusqu'au moment où je venais enfin de me rendre compte que j'étais perdue.

❝- C'est pas vrai nya ... Je me suis perdue nya !


Je soupirais en tenant toujours fermement mon parapluie, je demandais aux gens sur mon passage le chemin pour me rendre vers la dernière destination ... Celle pour aller chercher le café.
Grâce à l'aide d'un monsieur, j'avais réussi à me rendre à la destination, mais là il commence un peu trop à pleuvoir et si j'essayais de rentrer maintenant je serais complètement mouillée ... Il faudrait vraiment que je m'achète un autre parapluie.
J'entrais à l'intérieur et acheta ce dont j'avais besoin, quand soudain j'entendis mon ventre criait famine, je pris sur place un chocolat chaud et ailla m'asseoir à la dernière table vide en attendant que la pluie cesse.
Je buvais tranquillement en mangeant les deux cookies qui étaient avec le chocolat chaud avec un grand sourire, sac de courses à côté de moi tandis que mon sac avec mes boîtes et mes pilules de dernière volonté était posé à côté de moi.

❝ -Ah ça fait tellement du bien nya …


Un grand sourire s'afficha comme à son habitude, jusqu'au moment où j'entends une voix, relevant la tête je pouvais apercevoir un homme assez grand avec des cheveux noirs qui me souriait, ce que je fis de même à mon tour.

❝- Oui bien sûr, tu ne vas pas rester debout sous la pluie, viens assis-toi nya


Je le regardais en souriant avant de regarder par la fenêtre.

- J'aime vraiment pas ce genre de temps pas toi nya ?


Ben oui il fallait bien commencer une discutions je n'allais tout de même pas rester comme ça sans rien dire.

❝ - Tu ne viens pas d'ici n'est-ce pas nya ?
Car, je ne t'ai jamais croisé, car à Nanimori, je connais un peu tout le monde c'est comme ma famille nya.
Oh désolé ... Je ne me suis pas présentée nya !
Je m'appelle Akane Stukami et toi comment t'appelles-tu nya ?




made by great thief.

Revenir en haut Aller en bas
Aki Katsuo
avatar
MessageSujet: Re: A cafe. What else ? A Mafiosi [PV Akane]   Mar 3 Mar - 1:34
L’odeur amère du café me chatouillait les narines. Réveillant déjà une bonne partie de mon corps, j’aimais le café, mais seulement le bon café celui avec un arome puissant qui vous transporte dans un autre monde et vous donne un coup de fouet tout en restant très délicat, rien qu’avec l’odeur je savais que celui-ci allait être bon.

Je m’assis à la table, le siège en cuir rouge strié de rayure blanche dans un style très anglais se trouvait être très très confortable. J’ai souvent été amené à voyagé pour la famille. Que ce soit l’Italie mon pays natal, la France, l’Angleterre et même les Etats-Unis et à chaque fois j’aimais me renseigner sur les cultures locales et notamment les spécialités culinaire. C’est toujours un plaisir de découvrir de nouvelles saveurs. La jeune fille aux cheveux roux devant moi était vraiment très énergique. C’est rare ce genre de personne, surtout par ce temps, d’habitude les gens sont plutôt amorphe, un peu comme moi en ce moment même et je laissais la chaleur de mon gobelet MAXI de café au caramel me réchauffé les mains tout en l’écoutant ce présenté et me poser un tas de questions. Beaucoup trop de question pour un Aki abattu par une journée de travail, elle était beaucoup plus jeune que moi visiblement je lui donnais 16 ans au grand maximum … mince c’est vrai, on n’a pas le droit de fumer dans les lieux public. J’entrepris alors bien contraint et forcé de répondre à la jeune Akane après avoir bu une gorgée de café, vraiment délicieux comme je l’avais prédit.

-Je n’aime pas la pluie non plus.

Une autre gorgée, mes papilles explosait dans le mélangé amère du café et sucré du caramel, un véritable délice, mais ça ne changera pas mon avis que le thé reste la meilleur boisson au monde, on peut le décliner plus facilement que le café et c’est beaucoup plus sain pour la santé.

-Je vie à Namimori depuis deux ans pourtant, mais en effet je ne suis pas originaire du Japon, j’ai grandi en Italie. Mais ma mère était anglaise et mon père lui japonais, ouais je sais ça fait beaucoup.

Et si vous n’êtes pas content aller vous faire voir. C’est vrai que ça fait beaucoup d’origines différentes et que ça ne m’aide pas vraiment à me forger une identité géographique, mais ce n’est pas comme si j’en avais besoin de toute manière, je suis mon propre pays et l’endroit où je suis m’importe bien peu, tout ce dont j’ai besoin c’est d’avoir la volonté qui me permet d’avancer et de continuer en avant. En parlant de volonté, je jetais un œil à la Katsuo Ring à mon annulaire, je n’avais pas pris soin de mettre de chaîne pour la cacher, je n’aimais pas en porter et puis si des mafieux me trouvait pour essayer de me tuer et bien ils n’auraient cas prendre un ticket et faire la queue comme tout le monde.
L’éclat orangé de la pierre me rassura un peu, cette bague était ma fierté et ma promesse les ailes qui l’ornait représentait l’espoir que les Katsuo allait apporter dans cet univers sombre qu’était la mafia et l’épée en son centre la volonté de toujours se battre contre l’ennemie tant qu’il nous restait un souffle de vie. Le seul problème était que je n’avais encore trouvé personne digne d’être les gardiens qui me suivrait dans cette mission que je m’étais fixé. Il fallait vraiment que je trouve des gens fort et compétant. Je poussais un soupir. Franchement être boss d’une famille mafieuse c’est vraiment la merde.

La jeune fille me regardait toujours alors que j’étais perdu dans mes pensées, je me souvenais de moi à son âge, quand j’étais plus jeune. A cette époque je ne soupçonnais même l’existence d’une flamme du ciel en moi, je pensais être né avec une flamme de la tempête, forte et ravageuse, j’aurai presque préférer sa, tout soufflé comme une tempête sans posé de question plutôt que d’endosser la responsabilité du ciel qui colore et englobe tout.

Puis soudains un éclair et les lumières du Starbuck s’éteignit nous laissant dans le noir, et le silence après l’exclamation de surprise de certain, seul le bruit de la pluie s’entendait maintenant, quelque éclairs zébrait de temps à autre le ciel pour seul source de lumière.

-Décidément ce soir les éléments ce déchainent….

Manquerai plus que l’attaque d’une autre famille mafieuse pensais-je pour moi-même … et j’aurai mieux fait de me la fermer mentalement, bien sûr ironie du sur qui prouve que le destin prend un malin plaisir à foutre la merde dans ma vie quelque seconde après les vitres c’étaient briser laissant apparaitre plusieurs hommes cagoulés, prêt à en découdre toutes flammes dehors. Je les comptais alors que les personnes lambda s’enfuyait, deux flammes de la pluie, et trois de la foudre…tient ils avaient décidé de qui allait venir attaquer en regardant la météo ? Bah tant pis pour eux, je regardais autour de moi, la plupart des clients c’était enfuis … génial moi qui aimait bien cette endroit voilà qu’il le saccageait … j’allais leur faire payer ça au centuple. Je lâchais alors une réflexion très intelligente en me levant dans leur direction et en remarquant la jeune rousse encore assise à notre table.

-Putain….Oh tient, tu es encore ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Akane Stukami
avatar
MessageSujet: Re: A cafe. What else ? A Mafiosi [PV Akane]   Mar 3 Mar - 15:54


∞ Que le combat commence !
Aki



La pluie continuait à tomber pour s'écraser contre le sol, je me demandais bien quand est-ce que ça allait se terminait, car là j'avais un peu envie de rentrée chez moi.

Je parlais un peu avec l'homme en face de moi, qui semblait vraiment prendre du plaisir à boire son café en voyant sa tête ... C'est si bon que ça le café ? Je me rappelle encore la première fois que j'en est bus ... C'était il y a maintenant trois mois, j'ai essayé d'en boire et j'ai trouvée ça vraiment dégueulasse surtout amers, comme quoi les adultes sont vraiment différents de nous.

Alors, il était originaire de plusieurs pays, c'était assez incroyable, du moins pour une collégienne de mon âge, mais d'un autre point ça ne m'étonnai pas vraiment ... Dans la mafia, ce n'est pas si choquant que ça.
Continuant à l'écouter en buvant son café, une lumière orange arriva dans mon angle vu, étais-ce mes bagues à moi ? Non, ce n'était pas les miennes ... MAIS CELLE DU MEC EN FACE DE MOI ?!
Attends deux secondes sur sa bague il n'avait pas de chaîne, oh c'est pas vraie je commençais à sentir que les problèmes allaient arriver aussi gros ... Que quoi déjà ?
Je regardais mes deux bagues oranges enchaînaient, en enfilant mon sac ... Je ne devais surtout pas rester à ses côtés, déjà que toute seule les emmerdes venaient à moi, alors avec un mec qui ne fait même pas en sorte de cacher ses bagues ....

J'enfilais mon sac, en buvant mon chocolat chaud en vitesse quand soudain j'entendis un drôle de bruit avant de voir la lumière s'éteindre et là plus un seul bruit.
Au même moment des hommes cagoulés entraient dans la salle et c'était facile à le comprendre, ils n'étaient pas là pour prendre un verre. Presque tous les clients partirent en courant, mais moi je ne bougeais pas, restant assise sur ma chaise, je me contentais juste d'enlever le sourire de mon visage.
Voyant l'homme qui avaient bu son café à mes côtés se lever avant qu'il me voit.

❝ -  Pourquoi devrais-je bouger après tout ils sont contre nous nya


Je me levais en les pointant du doigt, pour les désigner eux et personne d'autre.


❝  - Je ne sais pas qui vous êtes, mais ...
Si vous laissez encore tomber, je ne vous ferais pas de mal
Après tout, je ne veux blesser personne !

Je continuais à les pointer du doigt en attendant leurs réponses, en espérant qu'il laisse tomber même si d'un point je savais très bien qu'ils n'allaient pas abandonner comme ça.

- T'es qui pour nos prendre de haut comme ça sale gamine ...
Attends mais, tu es ...
Yora Akatsuki !

Je ne sais pas comment il pouvait savoir mon ancien nom, mais ... Il se chuchotait tous quelque chose à l'oreille avant de me dire de venir avec eux, ce que je refusais sans hésitation, mais comment se faisait-il qu'il me connaissait tout d'abord ?!
Je baisais le bras entre temps en sortant de mon sac mes pilules en avalent une, pour ensuite pouvoir constater une grande flamme orange se trouver sur mon front, j'enlevais les chaînes d'une de mes bagues pour sortir mes deux boites et les ouvrir. Au même moment il eut un renard qui sortit de la boite et un katana de l'autre et quand je pris ce dernier dans les mains, des flammes se propager dessus.

❝ - Je n'ai plus le choie maintenant vous allez me dire toute la vérité !


Je me mis devant l'homme en lui disant d'un air sérieux en le regardant droit dans les yeux tandis que les miens étaient totalement devenues oranges.

❝ - Ce combat ne te concerne pas ... Part !


Je me mettais en positon de combat avant de sauter sur l'un de la pluie et l'autre de la foudre. Mes flammes se propagèrent en dessous de mes pieds ce qui me permettais de voler, je fonçais avec sur celui de la pluie en le faisant croire qu'il m'avait attrapé avant d'utiliser mes flammes pour me propulser vers l'arrière et d'utiliser le dos de mon katana pour lui donner un coup fort dans la nuque, pour qu'il s'étale pas terre.
Je regardais ensuite celui de la foudre en lui faisant signe de s'approcher avant de commencer à l'attaquer ce qui fit de même à son tour.



made by great thief.

Revenir en haut Aller en bas
Aki Katsuo
avatar
MessageSujet: Re: A cafe. What else ? A Mafiosi [PV Akane]   Mer 4 Mar - 17:32
Je soupirai et quand je commence à soupirer, tous aux abris ! Le vent s’engouffrait par la vitre à présent cassé et mon reflet blasé se reflétait en plusieurs sur les éclats de verres répandus sur le sol. Un frisson parcouru ma nuque, il commençait à faire froid et tout s’enchaînait trop lentement à mon gout.

La destruction, les hommes sont bon pour ça, ils aiment voir les choses réduites en poussière par leurs propres mains, mais l’homme est aussi créateur, il possède ce don, celui de faire naitre de nouvelles choses de par son esprit aussi bien que celui de détruire ces mêmes choses. Bien sûr n’allez pas croire que la destruction soit une mauvaise chose. Pour créer quelque chose de nouveau, il faut détruire ce qui la précéder.

La jeune fille avait déjà engagé le combat. Une flamme de la dernière volonté trônait fièrement sur sa tête. Une flamme du ciel ? Elle possédait tout comme moi l’onde du ciel alors, elle ne m’avait pas paru forte quand je l’avais rencontré. Alors elle se battait comme le gardien de la famille Vongola ? Dans cet état leurs forces et leurs vitesses était accru, mais pas seulement, leurs caractères aussi changeaient, ils devenaient plus sérieux et beaucoup plus guerrier. C’était donc ça que l’on appelait l’hyper-mode. Elle mis à terre l’un des homme à l’aide d’un katana et de flamme qui la propulsais, pas mal comme coup, mais elle ne devais pas se battre au sabre depuis longtemps. Il faut une technique de combat, un style propre et maîtrisé, sinon tout épéiste finit par ce faire manger par d’autre, c’est une voie qu’il faut suivre à chaque instant … moi j’avais trouvé la mienne il y a déjà un moment.

-Style Tenku no Shouri …

Je passais ma main dans mon dos et attrapais le pommeau de mon sabre caché derrière ma chemise, je fermais les yeux et me concentrait sur l’air autour de moi, je le ressentais sur ma peau, je m’alignais à lui. L’air est une surface est quand on trouve le bon point on peut manipuler facilement ses surface. Mon sabre émergeait de derrière moi. Cielo Della Speranza, le ciel de l’espoir des Katsuo forgé par mes ancêtres il y a bien longtemps, la lame d’acier brillait dans les ténèbres de la tempête qui régnait autour de nous.

- Yon no Kata : Ribaltamento dell'Aria

Au lieu de donner un coup de sabre contre mes adversaires je ramenais l’arme vers moi entrainant par la même occasion l’air autour de moi et des ennemies qui furent absorbé dans ma direction, directement dans la gueule du loup. Encore une fois je me concentrais, je sentais l’air autour de mon sabre, je le fit tourner de quelque degrés changeant la position des surface pour préparer ma prochaine attaque.

- Hachi no Kata : Senpuu Gekiju !

Donnant deux coups de sabres en avant qui ont mélangés les surfaces hautes et basses créant deux tornades qui soufflèrent les mafieux aux quatre vents. Voilà ce qui faisais la force d’un style de combat. Je n’avais pas besoin d’utiliser de flamme de la dernière volonté pour les vaincre, la technique et la puissance doivent ce mêler pour forme un bon combattant.

-La famille Katsuo a pour but de protéger la paix dans la mafia, alors ce combat est autant le tient que le mien et surtout … je ne leurs pardonnerai pas d’avoir gâché un moment de tranquillité avec mon café.

Je ne savais pas qui était cette Akane, ni même pourquoi les mafieux semblait la rechercher, mais j’aime me mêler de ce qui n’est pas de mes affaires, alors je comptais bien découvrir tout ce qui ce tramait la dessous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A cafe. What else ? A Mafiosi [PV Akane]   
Revenir en haut Aller en bas
 

A cafe. What else ? A Mafiosi [PV Akane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPG :: Namimori et son Japon :: Centre Ville de Namimori-