Partagez | .
 

 Une statue de marbre au coeur d'or. [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rinri Akeru
avatar
MessageSujet: Une statue de marbre au coeur d'or. [En cours]   Dim 1 Mar - 19:10


Rinri Akeru
" Il n’y a rien de plus simple et de plus complexe que l’esprit humain. "

⊰Qui es-tu ?

NOM : Akeru
PRÉNOM : Rinri
SURNOM : Lynn, La muette, Lyly
ÂGE : 18
FAMIGLIA/GROUPE :Civile
STATUT CONJUGUAL : Célibataire
INTÉRÊT SEXUEL : Humain.
ANECDOTES :Elle à une paralysie faciale. Elle transporte toujours une tablette de chocolat sur elle. Groupe sanguin : O-
RANG : N/A
FLAMME PRIMAIRE: Brume
FLAMME SECONDAIRE: Pluie
FLAMME TERTIAIRE: Nuage

♕ Hey comment t'es fringué(e) ?

Rappel : 10 lignes minimum



Une jeune fille… Oui, jeune, c’est sûr, car elle a à peine l’âge de raison… Tout du moins, c’est ce qu’on s’obstine à lui faire croire, qu’elle a l’âge de raison, un âge où elle devrait normalement être une adulte parfaitement développée… Mais nous nous écartons du sujet.

Elle est d’une taille relativement petite, même si au niveau des autres filles, elle est dans la moyenne, elle fait très exactement 1m65, une taille à laquelle elle est quasiment invisible… Enfin, si on peut appeler ça ainsi, car elle se fond simplement dans la foule, toujours la tête baisse pour paraître encore plus petite, et il suffit de quelques secondes où vous la perdez du regard pour qu’elle vous file entre les doigts.

Son poids n’est normalement pas connu de tous, mais elle fait 60 kilos, ce qu’elle estime comme un bon chiffre, même si certaines filles, les plus médisantes, diront que tout ce poids est contenu dans sa poitrine… Une insulte biologiquement correcte, même si quelque peu exagérée – Sa poitrine ne peut pas représenter autant, sinon elle ne tiendrait pas sur ses pieds. -

Elle a un teint de peau très pâle car elle ne sort pas beaucoup, et reste en général cloisonnée chez elle à écouter de la musique, allongée sur son fauteuil, les yeux tournés vers le plafond, et s’imaginant, à la place du ou de la batteur/batteuse...

Cela renvoie à un grand problème chez elle, dont nous parlerons plus tard, focalisons nous plutôt sur le haut de son corps… à vrai dire, sur sa tête. Tout d’abord, ses cheveux… Ils sont colorés en vert, une couleur qui lui donneraient une image de punk à ceux qui ne la connaissent pas, mais qui cache en réalité quelque chose de bien plus profond ; une couleur blanche mortuaire, chose qu’elle déteste… Elle est albinos. Ce qui explique sa peau, pâle et froide, et son regard rouge.

Elle garde  les cheveux longs, afin d’essayer de garder son image de femme auprès des gens, et ce sont souvent les seules choses qui dépassent de sa capuche, deux sortes de « couettes » qui ne sont que des parties de ses cheveux tels qu’ils sont normalement.

Son visage en lui-même à des traits assez masculins – Une forme pointue, un menton plutôt prononcé, et un nez tout aussi pointu et assez imposant, ce qui explique qu’elle passe son temps à cacher le bas de son visage dans le col de son sweater, chose qui lui permet de se sentir toujours aussi féminine.

Partons donc de ce qu’elle cache… Sa bouche. Ses lèvres ne sont pas particulièrement spéciales, et pourtant, les voir bouger, ou encore s’ouvrir, est un évènement rare qui mériterait des photographies. Elle ne parle jamais. Mais vraiment jamais. Elle n’utilise sa bouche que pour manger, et encore, il est rarement possible de la voir à ce moment-là.

Ensuite, son nez. Chose très disgracieuse en forme de pointe, désagréable à l’œil et source de moqueries, c’est une chose qu’elle n’aime pas trop chez elle… Sa troisième chose détestée. Elle ne peut pas le cacher sous son col, cependant, et garde donc la tête basse de manière à ce qu’on ne le regarde pas… Et ce n’est pas la seule chose qu’elle cache.

Deux yeux… Des lueurs rouges inhumaines qu’elle n’aime pas montrer à qui que ce soit, mais elle s’en voit bien obligée – Elle refuse de porter des lentilles de contact fermement, préférant de loin garder son regard normal… Et ses yeux semblent, peut-être de par leur couleur, ou par la manière dont elle s’en sert, pénétrer l’âme de la personne qu’elle regarde, tout simplement car il renvoie une expression de sérénité absolue.

Elle a vraiment du mal à marquer ses émotions sur son visage, et ce sont souvent ses cils qui bougent, et il faut être très attentif si on veut pouvoir percevoir le moindre mouvement – Et ainsi, si on veut pouvoir comprendre ce qu’elle pense, et avoir un contact social avec elle…

Par rapport à son buste, ensuite, il y à son détail le plus gênant… Sa poitrine. Elle la déteste, ne peut pas du tout la supporter, car elle la trouve bien trop imposante pour elle – Et a raison. La taille de sa poitrine est assez surprenante car elle n’est pas du tout en accord avec le reste de son corps, détail qui attire beaucoup l’attention sur elle…

Surtout l’attention des pervers. Où qu’elle passe, cela la gênera tout le temps… C’est pour ceci qu’elle se cache derrière ce grand sweater informe, qui fait quasiment disparaître ses formes, bien heureusement pour elle, sinon, elle ne le supporterait sûrement pas.

Sa taille est très fine, peut-être même un peu trop, ce qui donne une impression de déséquilibre affreux… Ce qui explique toujours son choix d’habits. Les choses sont étrangement liées, ne trouvez-vous pas ?

Elle a un bassin assez ample, et ses hanches attirent parfois l’œil des plus curieux, qui remarquent que la platitude de cette fille n’a rien de banal… Et que son côté masculin est encore plus choquant.

Cependant, passons outre le sweater pour le moment, et regardons  ses bras et ses jambes… Commençons par ses jambes : Deux « morceaux » de sa personne plutôt musclés, qu’elle n’aime pas trop montrer du tout, et qui jouent un rôle important, car quand elle n’est pas chez elle à écouter de la musique, c’est-à-dire souvent, elle erre sans but.

Ses longues heures de marche lui auront musclé les cuisses, et son « talent » en parkour lui aura permis de faire suivre le reste de son corps, même si elle voit plutôt cette discipline comme un moyen de relâcher sa haine et ses émotions que comme une vraie passion.

Elle prend plutôt soin de ses pieds, car ils sont souvent visibles, car elle enlève toujours ses chaussures à l’entrée d’une maison, un rituel qu’elle a l’habitude d’exercer car c’est ainsi qu’on l’a appris à se comporter, comme une femme normale, bien qu’elle ne le soit en aucun point.

Ses bras, ensuite… Son bras droit est assez fin et faible, et elle a tendance à souvent lever le bras, vers la droite, comme pour dégager quelque chose, un geste qu’on pourrait retrouver chez des figures caricaturales du pouvoir, et qui indique d’une certaine façon son seuil de tolérance. Quand elle fait ce geste, c’est  qu’elle est énervée, chose excessivement rare, et qui ne se perçoit que dans ce mouvement.

Sa main droite est très fine et féminine, aux doigts et aux ongles longs, qu’elle vernit souvent dans le but d’obtenir une apparence encore plus axée sur ce côté femme… Cependant, elle garde presque toujours ses mains entrecroisées dans les manches de son sweater. Pourquoi ? Pour une raison qu’elle se rappellera toute sa vie.

une partie de son épaule et de son bras gauche a été emporté par un chauffard qui roulait à toute allure et qui a manqué de la tuer… Un coup de chance, vous pourriez penser, mais pour elle, ce n’en est pas du tout un, bien au contraire…

Depuis, elle doit vivre avec une prothèse à ce bras, prothèse qu’elle a refusé de masquer, afin que les gens puissent la voir… Elle n’avait pas envie de la cacher de toute manière. La prothèse est certes recouverte d’une couche, mais elle est peinte comme du métal, et contrôlée par ses impulsions cérébrales. Les tâches les plus simples marchent, et sont réactives, mais les plus petits détails – les doigts – sont assez difficiles à bouger… Chose qu’elle déteste, car elle avait toujours voulu faire de la musique, et voilà qu’elle ne pouvait plus devenir batteuse…

La prothèse est donc longue, et à l’image de son autre main, cependant, elle est peinte, comme je l’ai déjà dit, comme du métal, et donc, pas de vernis… C’est une vision d’horreur, d’une certaine façon, que de voir son côté inhumain, car ça conforte dans l’idée que sa manière de penser est inhumaine, et qu’elle-même ne serait plus humaine… Mais elle s’en fiche bel et bien, ce n’est pas le regard des autres qui irait la stopper.

Dans sa garde-robe, comme je l’ai déjà dit, il y à son sweater fétiche… On pourrait parler de ce dernier longtemps, car c’est vraiment sa pièce maîtresse, elle ne s’en sépare presque jamais, et l’adore tout simplement, car c’est un cadeau que ses parents lui ont offert peu avant qu’elle ne quitte la maison.

Il est d’une couleur violette, mais cela à peu d’importance, ce qui l’intéresse est surtout le design : Sur la capuche, il y a comme un motif de casque, en noir, une référence évidente à la musique, et ensuite, il y a certes un col rouge avec fermeture – Ce qui est fort pratique si elle prévoyait un jour de montrer sa bouche -, mais surtout une  sorte de pad, qu’on retrouve sur les walkmans,  avec le bouton d’avance rapide, de recul, et d’arrêt/marche... Qui se trouve au centre de sa poitrine, mais je ne ferais aucune blague grivoise dessus !

En dessous, elle porte un simple t-shirt blanc, avec l’inscription « i ♥ music », une chose très simple et banale, mais qui nous en apprend énormément sur elle… Et sur sa passion. Même si ce n’est pas donné à tout le monde – à vrai dire, c’est même plutôt donné à personne en ce moment – de pouvoir le voir.

(Anecdote : La raison pour laquelle elle porte un T-shirt sous son sweater est parce qu’un jour la fermeture de son sweater a cédé.)

En guise de pantalon, elle porte un jogging vert, très simple, pas de quoi s’extasier devant… Elle n’est pas du genre à porter des choses très voyantes, elle ne veut pas qu’on la prenne pour une punk, tout du moins, pas entièrement. Et en chaussures, des baskets noires, des choses excessivement banales, dont elle n’a rien à dire. Elle ne se vantera pas avec des choses de marque, ce n’est pas son genre.

Ensuite, chose importante, elle ne porte aucun maquillage, en dehors du vernis sur sa main, et encore, c’est souvent pour cacher le sang qui se trouve sous ses ongles, donc ça relève plus du camouflage que du maquillage…

Le corps de Rinri… Une question importante, que nous pourrions résumer en quelques chiffres :

1m65, 60kg, 79-62-72, D.


♕ Et comment tu penses ?

Rappel : 10 lignes minimum

Aux premiers abords, Rinri peut sembler inhumaine, froide… Elle donne l’air d’une punk, à toujours marcher, les mains entrecroisées, la tête basse et cachée sous sa capuche, en plus du fait d’avoir de la musique dans les oreilles, avec ses cheveux de couleur verte… Et pourtant, elle est bien loin d’en être une. A vrai dire, sa place dans le monde est assez ambigue.

En effet, comment parler de Rinri sans parler de son métier ? Enfin… Ce qu’elle appelle « métier », qui est plutôt quelque chose qu’on la pousse à faire en échange d’un pécule souvent maigre. Rinri ne supporte pas l'idée de tuer, ou la vision du sang, mais cela ne l'empêche pas parfois d'avoir des pensées extrémistes. elle est très gentille, et travaille la plupart du temps dans des petits métiers intérimaires - Malheureusement, de nombreux métiers lui sont fermé à cause de son mutisme.

Car oui, malgré les apparences, Rinri est une pacifiste dans l’âme, qui ne sait qu’à peine prendre une arme en main. Elle utilise son bras annexe pour ne pas trembler, si tant est qu’elle doive un jour pointer une arme sur quelqu’un. Cette vision est souvent assez terrifiante, rien que la main, grise et étrange, qui n’est pas humaine… Une chose que beaucoup de gens ne regardent pas, car c’est quelque chose qui n’a pas sa place sur un corps, c’est… Tellement inhumain que ça en devient dégoûtant et que ça donne pitié de son passé.

Ensuite, la première chose qu’on remarque, chez elle, c’est son silence. Elle ne parle quasiment jamais, et se contente de gestes et de silence, n’utilisant la parole que pour les personnes qu’elle estime suffisamment importantes pour elle. Ensuite, c’est sa distance qu’on remarque… Une distance certes portée par son visage inexpressif, mais aussi par son comportement, elle tourne beaucoup le dos aux gens, les regarde toujours dans les yeux quand elle ne peut pas, et se tient toujours rigide et droite, quelles que soient les circonstances.

Elle n’est pas insensible, non, juste inexpressive, qu’elle soit triste ou enragée, elle fait juste des microscopiques mouvements de sourcils, et toujours sans un mot… Ce qui alourdit souvent l’atmosphère, et qui se montre extrêmement dérangeant pour les personnes qui lui font face, surtout si jamais il y a un rapport de force à imposer, car elle est tellement fermée qu’elle donne l’impression d’être d’une certaine façon un bloc de pierre.

Son accident, et la chute aux enfers qui est venue derrière, lui ont laissé de nombreuses séquelles émotionnelles, et surtout mentales. Depuis, elle est très méfiante, trop, même, surtout avec les gens qu’elle ne connait pas. Il n’est pas rare de la voir analyser une situation, de manière très, toujours trop, en détail. Elle possède un esprit analytique exceptionnel, même si le corps ne suit qu’au niveau des jambes.

Elle est très intelligente, et aura vite fait de trouver la solution à de nombreux problèmes qui la concernent. Par exemple, elle est capable de réagir de manière quasiment instantanée à une menace, qu’elle soit humaine, prévue ou le contraire. Cela fait d’elle une très bonne larbine, ce dont elle se vante sans s’en cacher…

Et c’est d’une certaine façon son nouveau rêve, de seconde main puisqu’elle n’a pas pu accomplir son premier rêve, elle veut devenir une femme qui travaillerait pour une personne qu’elle aimerait bien, que ce soit dans la mafia ou pas… Et surtout, elle veut que cette personne la comprenne et accepte de lui parler, chose très rare, et elle ne fait rien pour que ça aille en sa faveur.

Mais quand on commence à la connaître… C’est une toute autre chose. Certes, son visage ne sera pas forcément plus expressif, mais son corps le deviendra  très légèrement – Elle ne tournera plus le dos, elle essaiera de mettre de la sympathie dans son regard, sa langue se déliera, sa voix s’adoucira, comme ses gestes d’ailleurs… Elle deviendra une femme, à peu de choses près…

Elle à un grand complexe... Un très grand complexe, un énorme problème, qu'elle doit porter tout le temps, extrêmement lourd d'ailleurs... Sa poitrine. Elle la déteste, et ne cesse de s'en plaindre mentalement, à la fois car ça ruine son effet de surprise, car ça lui empêche de passer pour un homme, et donc tout le monde la regarde tel qu'elle ne le voudrait pas, mais aussi car elle n'aspire pas  à avoir une aussi grosse poitrine, et car elle n'aime pas tout ce qui amènerait à la sexualiser... Lui faire porter un décolleté est simplement inenvisageable.

Car elle est très prude... Et a du mal à comprendre les gestes normaux - Une simple accolade la mettrait au comble de l'embarras, elle n'est pas socialement apte à comprendre, parler, bref, elle ne peut pas vivre en société. Et pourtant, elle arrive malgré tout à sentir la solitude... Un dilemme qui lui fait toujours mal au coeur, dès qu'elle doit réfléchir sur sa personne.

Elle adore faire deux choses, presque deux opposés polaires : elle adore rester pendant toute la journée allongée sur son petit canapé, qui lui sert de lieu de détente, en dehors de son lit, et regarde le plafond fixement en écoutant de la musique, tout ce qui a de la batterie dedans… Et sans s’imaginer une vie, elle se perd dans la musique, dans le son, dans ces vibrations qui ont un sens bien particulier…

Et pourtant, elle adore aussi courir, toujours en écoutant de la musique, courir sur les toits, dans les lieux supposés impraticables, au milieu de la ville, elle s’en fiche du regard des gens, elle veut juste sentir sa liberté, et avoir l’impression d’exister au travers de ce danger permanent, de toujours narguer la vie, cette même vie qui lui a retiré l’usage d’un de ses bras.

Au niveau de la nourriture, c’est quelqu’un qui a des goûts très sucrés, en particulier le chocolat. Elle raffole de chocolat, vraiment, et il n’est pas rare de l’en voir manger, quand elle est sûre que personne ne pourra voir son bras. Ensuite, c’est quelqu’un qui a un appétit énorme, malgré son maigre poids, et on se demande bien où tous ses nutriments vont – Je vous laisse imaginer.

Quand elle n’a pas de musique, son émotion s’en ressent, et elle est bien plus méchante, directe, et véritablement froide, au point même qu’elle pourrait en devenir violente, son regard changeant du tout au tout et lui donnant un air terrifiant qu’elle n’aime montrer à personne, mais qui est incontrôlable.

Elle déteste de nombreux types de personnes : Les tueurs ; les flemmards ; les arrogants…

Tout d’abord, les tueurs. Pour elle, un meurtre doit être justifié, et doit être obligatoire – Toute vie qu’on peut épargner doit être épargnée, et surtout, il est hors de question de tuer pour le plaisir, ou de tuer des innocents… Rien que l’idée d’attaquer quelqu’un qui n’a rien fait la débecte.

Les flemmards, ensuite… Elle ne supporte pas que quelqu’un refuse de faire les choses, et attend que l’argent lui tombe dans la main, et ce genre de personne, elle va toujours chercher à les bousculer, les énerver, juste pour les faire bouger, quitte à devoir y mettre de sa personne… Un élan d’empathie assez surprenant et rare de sa part.

L’arrogance est un pêché… Et pour elle, c’est plus que ça. Pour elle, un arrogant n’a pas sa place dans la société, surtout dans une société de mafieux, sauf si cette personne est quelqu’un d’important hiérarchiquement – Pour elle, l’orgueil se mérite et se justifie d’actions. Quelqu’un qui contrôle à la vie de toute une famille à le droit de s’en vanter.

Et enfin, la plus grande peur de Rinri… Le sang. Rien que d’en voir la fait paniquer, et, même si c’est invisible sur son corps, elle perdra ses moyens, ses réflexes en seront diminués, et son potentiel de combat et de réflexion en sera grandement entamé, surtout car c’est quelqu’un qui n’aime pas voir ou entendre la douleur, son cœur n’est pas aussi solide qu’elle aime à le faire croire.



♕ Et si tu nous racontais ton histoire ?

Rappel : 20/25 lignes minimum

• Pour les personnages inventés : histoire de votre personnage obligatoire.



Rinri est née dans les années 2000(...)Mais ce qui est le plus intéressant, c’est ce qui est arrivé il y a un peu plus d’un an… C’était quand elle était passée dans un coin, près d’une série de poubelles, elle marchait tranquillement. Soudain, elle entendit des bruits venant d’un coin. Se méfiant de ce qui pourrait bien se trouver derrière, elle se mit sur ses gardes, et se préparait à stopper un animal errant qui pourrait se jeter sur elle…

La chose semblait fuir en même temps qu’elle avançait, elle entendait les bruits, et se demandait si c’était vraiment un animal… Au bout d’un court moment, elle s’arrêtait, et restait fixe, regardant l’origine des  bruits. C’était fini pour… ça, ça ne pouvait plus fuir. Lentement, une tête toute timide sortait, la tête d’un jeune enfant, qui avait l’air paniqué.

Rinri s’approchait lentement, gardant les mains levées pour s’assurer que l’enfant ne paniquerait pas. Il semblait en âge de marcher, et pourtant, il se tenait à quatre pattes, et il était craintif. La première pensée qui vint à l’esprit de la jeune fille était de savoir qui serait assez cruel pour abandonner un enfant aussi jeune, et surtout, pourquoi ?

Quant au petit, il ne bougeait pas, restant fixe et ne disant rien. Entre les deux, il y avait un silence respectueux, mais aussi terrifiant, car cette scène était presque animale, il n’y avait quasiment rien d’humain, la seule chose visible étant la peur du petit face à l’approche de la grande, comme une proie aurait peur face à son prédateur.

Arrivée à quelques pas de l’enfant, il eût un mouvement de recul, indiquant sa zone de sécurité, et la regardait dans les yeux. Tous deux ne bougeaient plus, ne disaient rien, c’est à peine s’ils clignaient l’un ou l’autre des yeux. La situation avait de quoi terrifier, et pourrait être facilement mal interprétée de la part d’yeux extérieurs.

La jeune fille fouillait alors dans sa poche, et en sortait une tablette de chocolat, qu’elle tendait à bout de bras vers le petit. Méfiant, ce dernier s’approchait, toujours à quatre pattes, prêt à faire un bond en arrière au moindre signe de danger, il attrapait la friandise, et commençait à manger.

Ayant réussi à briser la glace d’une certaine façon, Rinri se pointait, puis l’enfant, puis une direction à l’extérieur, des gestes simples et compréhensibles de tous, auquel l’enfant répondait en hochant la tête, puis il pointait ses oreilles et passait son pouce et son index sur sa bouche.

L’enfant était sourd-muet. C’était peut-être la raison de son abandon, une famille d’abrutis qui l’aurait dégagé à cause de son handicap… Savoir qu’il existait des gens comme ça la débectait, et elle lui tendait la main, sans afficher quoi que ce soit sur son visage… Car elle ne le pouvait pas, tout simplement.

Le jeune se remit sur ses deux pieds, s’époussetait un peu, et lui attrapait sa main, gardant la tablette de chocolat dans l’autre, croquant par moment. Ainsi, ils paraissaient comme frère et sœur… Et c’était un sentiment étrange qu’elle ressentait… mais pas désagréable. Elle se rappelle avoir des larmes sur son visage, une chose très rare qui l’a beaucoup marquée.

C’est depuis ce jour qu’elle accueille un enfant dans son appartement, et qu’elle fait tout pour lui payer une éducation, de quoi manger, vivre… Et pour ceci, elle n’hésite pas à laisser un morceau de sa déontologie de côté, travaillant de manière acharnée, et parfois en tant qu’une sorte de mercenaire, son mutisme étant un avantage évident pour le travail.

Devant la justice, elle a pu adopter l’enfant, et bénéficie donc d’une aide financière, si mince soit-elle, qui lui permet de vivre et de faire vivre son « fils » dans les meilleures conditions possibles. C’est une chose que peu de gens pourraient deviner en la regardant – Et surtout, une chose que personne ne pourrait savoir, à moins de les voir ensemble.

PRENOM OU SURNOM : Tycra, Dramar, Nuagia, Lynn, Asami...  ÂGE : 16 FRÉQUENCE DE VISITE : Quotidienne. COMMENT ES-TU ARRIVE ICI : Ma copine Akane °O° COMMENT TROUVES-TU LE FORUM ? : Cool. UNE DERNIÈRE CONNERIE : Hitman. CODE DU RÈGLEMENT :Coquillage de Sangoku le Tajin VOTRE NIVEAU DE RP : ça dépend des personnages. (Entre 350 et +800 mots).



© Kateikyoshi Hitman Reborn RPG ▬ LAST HOPE
Revenir en haut Aller en bas
 

Une statue de marbre au coeur d'or. [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pré-RPG :: Cible #5 : Uccisori in contratto :: Contrats Archivés-